Comment réussir son expatriation

Mar 11, 2022

|

Blog, General

Partir en expatriation n’est pas une décision anodine et elle sera souvent accompagnée de tout un mélange de sentiments : l’euphorie (de découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture), la peur (de tout quitter), l’espoir (de se faire de nouveaux ami(e)s et de s’intégrer), la culpabilité (de laisser ses proches derrière soi), etc…

Si pour le Petit Larousse, l’expatriation est : “L’action d’expulser quelqu’un ou l’envoyer loin de sa patrie”, dans le langage courant, le terme expatriation est plutôt utilisé pour désigner le fait que des personnes (venant principalement des Pays Développés) partent travailler à l´étranger pour mettre leurs compétences professionnelles au service de filiales basées dans des Pays en voie de développement ou sous-développés. L’expatriation a aussi un sens temporaire dans le fait que l’expatrié réalise une mission et change de pays ou rentre dans son pays d’origine.

Mais quels sont les secrets pour réussir son expatriation ?

Il y a les « organisés » d’un côté et les « on verra bien » de l’autre et chacun a sa façon prépare son expatriation.

Les organisés feront des recherches sur leur pays d’accueil, sur la culture locale, etc…, contacteront les associations d’expats pour poser leurs questions.

Les on verra bien préfèreront découvrir sur place.

Alors au final, pas de secrets ! Désolée de vous décevoir. Chacun doit trouver sa technique pour gérer au mieux le stress du départ. Cependant, les spécialistes s’accordent sur le fait qu’il y a une sorte de schéma qui se répète pour tous les expatriés.

Quelles sont les phases de l’expatriation ?

  1. La lune de miel : il vit un rêve. Il est en phase de découverte et d’émerveillement de son pays d’accueil
  2. Le choc culturel : une fois passée la 1ère phase, il est confronté à sa nouvelle réalité. Il commence à douter de sa décision et de sa capacité d’adaptation. Il se renferme sur lui-même
  3. L’adaptation : il commence à s’acculturer et à mieux comprendre son pays. Sans renier qui il est, il s’ouvre sur sa nouvelle culture
  4. La maturité : il s’intègre aussi bien professionnellement que personnellement dans son nouveau pays. Il est à l’aise et voit les points positifs de son expatriation.

Quelques pistes pour vous aider à passer la transition.

Soyez patient et indulgent avec vous-même. « Rome ne s’est pas fait un jour », l’intégration dans un nouveau pays non plus.

Fixez-vous de petits objectifs et respectez-les au maximum. Surtout n’oubliez pas d’en être fière une fois accomplis.

Ne restez pas vous morfondre dans votre coin. Personne n’ira vous chercher alors prenez les devants et rencontrez des gens soit par l’intermédiaire d’associations (de francophones à l’étranger, de parents d’élèves, …), de groupe facebook ou autres.

N’hésitez pas à rencontrer un coach qui pourra vous aider à retrouver votre confiance en vous.

Pour plus d’informations, contactez-moi ! 

ARTICLES RÉCENTS

Recherche d’emploi quand on est en expatriation : facile ou pas ?

Femmes d’expat (j’adore ce qu’elles écrivent !) nous donnent quelques conseils dans leur article « Recherche d’emploi en expatriation : 8 idées reçues » : La recherche d'emploi en expatriation est souvent perçue comme un parcours du combattant. Personne ne vous attend...

L’orientation de mon enfant, à l’aide !!!!

Je sais de quoi je parle, mon aîné est en plein dedans : « quelles spécialités choisir ? Puis, quelle spécialité abandonner ? Faire une grande école ou une FAC ou un BTS ???? Que de choix s’offrent à nos chérubins et pas facile quand on a entre 15 et 18 ans de se...

Le syndrome de l’imposteur

Ça y est, je me lance ! Pour moi qui aime surtout écouter, parler est une véritable épreuve de force. Mais d’où me vient cette peur de m’exprimer ? Et bien, peut-être que, comme beaucoup d’entre vous, je souffre du syndrome de l’imposteur. Et qu’est-ce qu’exactement...